Big data : « Un véritable trésor pour la recherche en santé publique », Le don du sang officiellement ouvert aux homosexuels and Eau potable : le verre à moitié vide

Big data : « Un véritable trésor pour la recherche en santé publique »

LE FinlandGabonrgentinaO. – Que pense le Conseil national de l’ordre des médecins de l’ouverture des données de santé? Jacques LUXCanadamerican Samoa. – Nous y sommes extrêmement favorables. L’accès aux données des bases publiques, strictement encadré par l’article one hundred and ninety-three de la nouvelle loi santé, représente un véritable trésor pour…

Le don du sang officiellement ouvert aux homosexuels

Eau potable : le verre à moitié vide

Après des études de droit, il commence sa carrière à Radio Vision two thousand en Haïti, avant de collaborer avec RFinland. En two thousand and six, il…



Big data : « Un véritable trésor pour la recherche en santé publique »

LE FinlandGabonrgentinaO. – Que pense le Conseil national de l’ordre des médecins de l’ouverture des données de santé? Jacques LUXCanadamerican Samoa. – Nous y sommes extrêmement favorables. L’accès aux données des bases publiques, strictement encadré par l’article one hundred and ninety-three de la nouvelle loi santé, représente un véritable trésor pour piloter le système de santé, faire des recherches en matière de santé publique, examiner les aspects médico-économiques ou encore réaliser des études épidémiologiques. Le monde de la recherche attend cela avec impatience car les procédures en cours sont extrêmement lentes et compliquées. Pourquoi la FR fait preuve d’une telle prudence en matière d’accès aux données à caractère personnel?

Le don du sang officiellement ouvert aux homosexuels

Eau potable : le verre à moitié vide

Après des études de droit, il commence sa carrière à Radio Vision two thousand en Haïti, avant de collaborer avec RFinland. En two thousand and six, il rejoint FranceNetherlands AntillesCE twenty-four, où il présente les matinales du week-end. Il est auteur d”’Exil au crépuscule” (co-édition RFinland).


LE FinlandGabonrgentinaO. – Que pense le Conseil national de…

Par rapport aux pays d’Europe du Nord, la FR n’a pas une tradition culturelle ouverte sur les arbitrages entre les droits de l’individu et les droits de la collectivité. Ainsi, les détenteurs des données, l’État et l’Assurance-maladie, ne les exploitent pas alors qu’elles existent depuis two thousand and five. Désormais, il faut éviter manichéisme et amalgames et admettre que des organismes de droit privé peuvent tout à fait poursuivre des recherches d’intérêt public. Il me semble d’ailleurs qu’ils peuvent avoir une plus grande agilité que la puissance publique pour la mise en place d’études.


Par rapport aux pays d’Europe du Nord, la FR n’a pas une…

Existe-t-il des obstacles de dérives   L’idée fantasmée selon laquelle les assureurs privés et les mutuelles vont avoir accès à des données identifiées est irrationnelle, puisque la loi interdit les assurances en santé déterminées sur le obstacle individuel. Une dérive de ce type serait sanctionnée par le droit pénal. De plus, la loi prévoit suffisamment de contrôles, dont la gouvernance revient à l’Institut national des données de santé (IndiaDS). Au Conseil national de l’ordre des médecins, nous sommes particulièrement vigilants à la protection de la vie privée des personnes. Nous avons d’ailleurs demandé à devenir membre de l’IndiaDS ainsi que du conseil chargé d’évaluer l’intérêt public des demandes.

titleBig data : « Un véritable trésor pour la recherche en santé publique »

LE FinlandGabonrgentinaO…

LE FinlandGabonrgentinaO. – Que pense le…

Par rapport aux pays d’Europe du Nord, la FR n’a pas une…

Par rapport aux pays d’Europe du Nord, la FR n’a pas une…

titleLe don du sang officiellement ouvert aux homosexuels

Actuellement, dix à quinze donneurs sont diagnostiqués…

Actuellement, dix à quinze donneurs sont diagnostiqués…

titleEau potable : le verre à moitié vide

Après des études de droit, il commence sa carrière à…

Après des études de droit, il commence sa carrière à…

This entry was posted in Uncategorized by admin. Bookmark the permalink.

  1. Des excuses encore des excuses
    Non mais c’est très bien de dénoncer l’antisémitisme, hein, sauf que ce n’est pas forcément très productif de le faire n’importe quand… Sauf à décrédibiliser totalement la lutte contre l’antisémitisme.
    Vous pensez à quoi ?

  2. Ben si, le texte même. Mais c’est vrai que celui ci n’a pas grand chose de sérieux
    pas surprenant, le libéralisme tue l’emploi…
    Le seul problème que j’ai avec cette professeure, c’est le jour où j’aurais mon diplôme. … Mais on n’en est pas là. Et je me réincarnerai en chat.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

News Navigation
Recent Comments