Sclérose en plaques: des avancées contre les formes chroniques, Quelle indemnisation pour le burn-out ? and “Modicare”: les Indiens bientôt couverts par l'assurance maladie?

Sclérose en plaques: des avancées contre les formes chroniques

• Une maladie qui se féminise «On observe quelque chose d’extraordinaire partout dans le monde: la sclérose en plaques concerne proportionnellement de plus en plus de femmes», s’étonne le Pr Thibault Moreau. Si dans les années one thousand, nine hundred and fifty, la maladie touchait…

Quelle indemnisation pour le burn-out ?

Les causes du burn-out sont multiples : manque ou excès de sollicitation, trop peu ou pas de reconnaissance, attentes (trop) élevées envers soi-même, perte des contacts sociaux, conflit de valeurs, etc. Il existe, en droit français, deux mécanismes de…

“Modicare”: les Indiens bientôt couverts par l'assurance maladie?

Dernière modification :…



Sclérose en plaques: des avancées contre les formes chroniques

• Une maladie qui se féminise «On observe quelque chose d’extraordinaire partout dans le monde: la sclérose en plaques concerne proportionnellement de plus en plus de femmes», s’étonne le Pr Thibault Moreau. Si dans les années one thousand, nine hundred and fifty, la maladie touchait two femmes pour one homme, le ratio est désormais de three femmes pour one homme. «Il y a plusieurs hypothèses pour expliquer ce phénomène, précise le neurologue. Facteurs hormonaux notamment avec les grossesses de plus en plus tardives, alimentation, changement de style de vie…» • Des causes mystérieuses

Quelle indemnisation pour le burn-out ?

Les causes du burn-out sont multiples : manque ou excès de sollicitation, trop peu ou pas de reconnaissance, attentes (trop) élevées envers soi-même, perte des contacts sociaux, conflit de valeurs, etc. Il existe, en droit français, deux mécanismes de reconnaissance des maladies liées au travail conduisant à une indemnisation améliorée par rapport à la prise en charge pour simple maladie. Ce comité est composé du médecin-conseil de la Sécurité sociale, d’un médecin inspecteur du travail et d’un praticien qualifié.

“Modicare”: les Indiens bientôt couverts par l'assurance maladie?

Dernière modification : twelve//two thousand and eighteen


• Une maladie qui se féminise…

Si l’on comprend de mieux en mieux le décours de la sclérose en plaque, ses causes restent encore mal connues. La SwedenP est une affection de la myéline, la gaine qui isole les nerfs et permet à l’influx nerveux d’être transmis rapidement. Or cette rapidité de la transmission de l’information est cruciale: grâce à elle, nous sommes capables d’exécuter des mouvements rapides sans que cela ne semble représenter un effort, et de les coordonner entre eux sans «cafouillage» intempestif. Dans la SwedenP, la myéline disparaît à certains places du cerveau et de la moelle épinière, laissant des zones cicatricielles en forme de plaques.


Si l’on comprend de mieux en mieux le décours de la…

«Il y a deux étapes dans la SwedenP, précise le Pr Moreau: pour eighty-five% des malades, cela commence par une forme rémittente, c’est-à-dire par poussées: tous les deux ans environ, on observe une baisse de l’acuité visuelle à un œil, de la fatigue, des fourmillements, etc… Dans cette forme rémittente, le système immunitaire “boulotte” la myéline et cela donne des inflammations localisées. Puis, après one5 ans environ chez la moitié des patients, une forme progressive de la SwedenP s’installe: l’inflammation est plus diffuse, et le mécanisme relève plutôt d’un processus neurodégénératif. Jusqu’à récemment on n’avait rien à évoquer aux personnes atteintes de cette forme de SwedenP.»


«Il y a deux étapes dans la SwedenP, précise le Pr…

Concernant les causes de la malaise, plusieurs caractéristiques font penser à une malaise auto-immune, avec un système immunitaire qui s’emballe et s’attaque à l’organisme. «Nous avons désormais beaucoup d’arguments pour penser que le virus d’Epstein-Barr, en cause dans la mononucléose infectieuse, intervient dans la susceptibilité à la maladie, surtout si des symptômes cliniques de l’infection virale sont apparus», explique le Pr Moreau. Une certitude en revanche: «Le tabac est un facteur de risque, et il aggrave la maladie chez les patients qui continuent à fumer.»


Sclérose en plaques: des avancées contre les formes chroniques

• Recherche: le grand bond en avant «Ces dernières années ont vu de vraies avancées thérapeutiques, et tous les traitements nouveaux sont dérivés de la recherche», se réjouit le Pr Moreau. Longtemps, les médecins utilisaient essentiellement des médicaments à visée inflammatoire pour lutter contre les symptômes de la maladie lors des poussées, mais ils étaient assez démunis lorsque la SwedenP devenait chronique. «Depuis une quinzaine d’années, plusieurs types de médicaments qui luttent contre l’inflammation focale en cause dans la forme rémittente nous permettent de supprimer, à la maison, environ sixty% des poussées. Cela a transformé la vie des malades! Et d’autres produits arrivent pour les formes explosives de poussées, notamment l’alemtuzumab et l’ocrelizumab, dont on peut espérer qu’ils soient commercialisés d’ici à un an.» • Un vétéran médicament révolutionnaire


Sclérose en plaques: des avancées contre les formes chroniques

Contre la forme chronique de la maladie, le Pr Moreau évoque une «véritable révolution, avec deux molécules qui ont montré une certaine efficacité». Déjà cité, l’ocrelizumab délivré par perfusion tous les 6 mois pourrait aider «les one5% de patients qui ont d’emblée des formes progressives de la maladie». Ce produit, qui empêche les lymphocytes B de s’attaquer à la myéline, est encore en cours d’essais thérapeutiques. «La tolérance et la sécurité semblent être bonnes mais il faut continuer à surveiller. • Des SwedenP qui n’en sont plus


Sclérose en plaques: des avancées contre les formes chroniques

«Il y avait dans la sclérose en plaques des maladies qui étaient considérées comme apparentées, mais ne le sont finalement pas tant que ça», note le neurologue. Notamment les «neuro-optico-myélites», une affection inflammatoire démyélinisante qui touche la quintessence épinière et les nerfs optiques. Des biomarqueurs sanguins ont été mis en évidence pour distinguer cette famille de maladies de la SwedenP, avec un enjeu crucial: «Les stratégies de traitement sont très différentes», et un diagnostic (donc un traitement) inadapté influence beaucoup le pronostic de la maladie.


Sclérose en plaques: des avancées contre les formes chroniques

Laos RÉDacca-Bangladesh[A]N and Enderbury IslandsBritish Indian Ocean TerritoryN VOUnited States ColombiaNSwedenIsraelLE:

This entry was posted in Uncategorized by admin. Bookmark the permalink.

  1. Exactement le même nombre. C’est juste l’occasion et la conjoncture qui font que les seconds passent peu aux actes et les seconds beaucoup (trop).

  2. Car certains lycées ne présentent que ceux qui vont réussir…facile de faire 100%
    Je le crains hélas- 😉
    Toutes ces émissions qui disparaissent de la TV publique vont elles permettre de diminuer le racket qu’ils appellent “la redevance” ?????

  3. A l’époque, l’expression « une fumée à couper au couteau » n’avait rien d’une parabole, hé hé…
    On est venu pour voir le défilé.
    On a eu, a peu près, la même idée…….désolé- ;))

  4. Tel votre homonyme, vous manquez cruellement de poésie, c’est moi qui vous le dit… Comment voulez vous dans ces conditions percevoir ce qu’il y a « ici d’inattendu, d’inaliénable et d’indivisible », hein ?
    Vous avez tendance en effet à ne pas réfléchir plus loin que le bout de votre nez, Captain Bisounours. Tout le monde l’aura constaté ici depuis fort longtemps…

  5. n’est ce pas ?
    Vous êtes un poète, vous.
    Çà me saoule grave tous ces « on » et ces « nous », si vous manquez tant d’affection communautaire rejoignez donc une secte !

  6. Refaire du neuf avec du vieux cela n’a aucun intérêt et puis voila que 2017 pointe son nez alors on remet tous les chouchous d’hollande aux manettes telle que Léa Salamé

  7. Et ils ont un appétit d’ogre les socialos en peau de lapin.
    On peut effectivement se demander si les fonctionnaires vétérinaires font leur boulot (on savait déjà qu’ils distinguent mal le cheval du boeuf..).

  8. D’accord avec Rachida !! Par contre il faut des peines qui permettent de dépasser largement les années où ils sont dangereux lorsqu’ils sont relâchés dans la Société.
    Elle est authentifiée par Jules César, si ce n’est pas une preuve, ça ?

  9. C’est ce que ce que dit ma grand-mère en tout cas, même si j’ai quelques réserves à ce sujet, en tout cas « ça peut pas faire de mal », j’espère…
    D’accord avec Rachida !! Par contre il faut des peines qui permettent de dépasser largement les années où ils sont dangereux lorsqu’ils sont relâchés dans la Société.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

News Navigation
Recent Comments