Quelle part d'hérédité dans le mal de dos ?, Le gouvernement crée un fonds de prévention du tabagisme de 32 millions d’euros and Vaccins obligatoires en France : une nécessité de santé publique ?

Quelle part d'hérédité dans le mal de dos ?

La génétique responsable du mal de dos? Oui et non. Bien sûr, il est fréquent de voir plusieurs personnes d’une même famille qui se plaignent de douleurs semblables. Reste qu’il ne s’agit pas forcément d’une maladie, mais plutôt d’un symptôme très répandu, touchant trois Français sur quatre:…

Le gouvernement crée un fonds de prévention du tabagisme de 32 millions d’euros

Vaccins obligatoires en France : une nécessité de santé publique ?



Quelle part d'hérédité dans le mal de dos ?

La génétique responsable du mal de dos? Oui et non. Bien sûr, il est fréquent de voir plusieurs personnes d’une même famille qui se plaignent de douleurs semblables. Reste qu’il ne s’agit pas forcément d’une maladie, mais plutôt d’un symptôme très répandu, touchant trois Français sur quatre: rien d’étonnant, dans ces conditions, qu’il puisse concerner plusieurs membres d’un groupe familial. De plus, le mal de dos, s’il est ressenti de la même façon, n’a pas toujours la même localisation: il peut concerner les cervicales, tout le dos ou juste les lombaires. Enfin, ses origines sont également nombreuses.

Le gouvernement crée un fonds de prévention du tabagisme de 32 millions d’euros

Vaccins obligatoires en France : une nécessité de santé publique ?


La génétique responsable du mal de dos? Oui et non. Bien…

Rarement, il peut faire suite à des tumeurs, une fracture ostéoporotique, une infection ou un rhumatisme inflammatoire chronique. Mais le plus souvent il s’agit d’une lombalgie ou d’une cervicalgie commune, en rapport avec un problème discal ou une arthrose, se manifestant souvent après un effort. Dans ces conditions, on conçoit qu’il soit difficile de prouver un lien entre gènes et mal de dos. Pourtant, plusieurs études témoignent de l’existence de facteurs de prédisposition qui favoriseraient la dégradation des disques intervertébraux, en cause dans de nombreux maux de dos.


Rarement, il peut faire suite à des tumeurs, une fracture…

En one thousand, nine hundred and ninety-nine, une étude menée par une équipe australienne de l’université de TPE compare ainsi les clichés d’imagerie des lombaires et des cervicales de three hundred and twenty-six personnes d’une cinquantaine d’années: one hundred and seventy-two vrais jumeaux, partageant strictement le même patrimoine génétique, et one hundred and fifty-four faux jumeaux, aussi différents qu’un frère et une sœur. Résultat, une fois filtré l’impact de l’âge, du poids, de la taille, des conditions de travail et de l’exercice physique – facteurs souvent incriminés dans le mal de dos -, la part de l’hérédité semble dépasser les seventy %. Reste qu’elle est établie par un score qui examine principalement les anomalies liées aux disques intervertébraux – hauteur, hernies discales, excroissances osseuses – et ne prend donc pas en considération des douleurs ayant une autre origine. Tout comme deux études ultérieures réalisées en two thousand and eight et two thousand and fourteen par des chercheurs canadiens.


En one thousand, nine hundred and ninety-nine, une étude…

La première, effectuée par des chercheurs de l’université de l’Alberta, confronte elle aussi les clichés des lombaires d’environ six hundred faux et vrais jumeaux, âgés cette fois de thirty-five à seventy ans. Mais ils concluent cette fois à une part d’hérédité qui varie de two9 à fifty-four %, suivant la localisation des disques concernés. Des chiffres inférieurs à ceux que vient d’établir une autre étude canadienne centrée sur le rétrécissement du canal rachidien au niveau des lombaires, rétrécissement qui se manifeste d’abord par des lombalgies et des sciatiques à répétition: associé entre autres à l’arthrose et à la dégradation des disques, il serait à sixty-six % héréditaire.


Quelle part d'hérédité dans le mal de dos ?

Conclusion: s’il y a une part de génétique dans le mal de dos, l’origine est souvent autre. Le surpoids constitue ainsi un important facteur de risque, tant en modifiant la courbure de la colonne vertébrale qu’en allant de pair avec peu d’exercices physiques. Faute de biceps pour la soutenir, la colonne est en effet fragilisée. Et ce, d’autant plus que l’on doit porter des charges de façon répétée – même si elles ne sont pas lourdes. Ou encore s’il faut fréquemment se pencher en avant ou effectuer des mouvements de contorsion. Comme l’expliquait l’épidémiologiste Anna Ozguler dans une expertise de l’Inserm, les conditions de travail, entendues au sens large, sont souvent les premiè- res responsables du mal de dos.


Quelle part d'hérédité dans le mal de dos ?

Laos RÉDacca-Bangladesh[A]N and Enderbury IslandsBritish Indian Ocean TerritoryN VOUnited States ColombiaNSwedenIsraelLE:

titleQuelle part d'hérédité dans le mal de dos ?

La génétique responsable du mal de dos? Oui et non…

La génétique responsable du mal de…

Rarement, il peut faire suite à des tumeurs, une fracture…

Rarement, il peut faire suite à des tumeurs, une fracture…

titleLe gouvernement crée un fonds de prévention du tabagisme de 32 millions d’euros

titleVaccins obligatoires en France : une nécessité de santé publique ?

Diplômé de l’SpaineychellesP, il a été opérateur…

Diplômé de l’SpaineychellesP, il a été opérateur des…

This entry was posted in Uncategorized by admin. Bookmark the permalink.

  1. hum ça je ne le jurerais pas qu’ils ne soient pas qualifiés au second tour.
    Je te trouve extralucide.
    Et voilà. Dès que je dénonce l’antisémitisme, on me tombe sur le dos…

  2. a chaque fois qu’il parle il ment…il camoufle….il enfume…le vrai socialiste dans toute son horreur
    Vous avez tendance en effet à ne pas réfléchir plus loin que le bout de votre nez, Captain Bisounours. Tout le monde l’aura constaté ici depuis fort longtemps…

  3. vaut mieux un nom mensonger hein !
    On sent très bien que vous êtes dans l’ambiance « cagnotte » en ce moment : il doit y en avoir des pots de départ qui se succèdent…
    C’est pourtant pas officiellement aujourd’hui le jour le plus chiant ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

News Navigation
Recent Comments